jeudi 26 février 2015

Alco S-2 CPR 7020 - Toronto Railway Museum - Canada

   Cette locomotive Alco S-2 a été construite en 1944. Plus petite et moins puissante que les grandes machines diesel, elle avait pour mission de manœuvrer les wagons dans les gares de triage. Elle a été retirée du service en 1986 et porte encore sa livrée orange du Canadian Pacific Railway. 


   Elle est équipée d'un moteur diesel-électrique de 1000 chevaux. Entre août 1940 et juin 1950, un total de 1502 locomotives de ce type ont été fabriquées. Elles ont été utilisées aux États-Unis, au Canada ainsi qu'au Mexique et en Australie.

mardi 17 février 2015

CNR 6213 Tender - Toronto Railway Museum - Canada

   Cette impressionnante citerne sous le toboggan à charbon est en fait l’arrière du tender de la locomotive 6213 du Canadian National Railway. C'est un tender de type Vanderbild qui est reconnaissable grâce à sa forme cylindrique. Il peut contenir jusqu'à 18 tonnes de charbon et 11600 gallons impériaux d'eau ( soit un peu plus de 50.000 litres ).


   La CNR 6213 est une locomotive à vapeur de type 4-8-4 " Northern " construite par la Montréal Locomotive Works en 1942. Elle fait partie d'un lot de 35 machines réalisées pour le Canadian National Railway, afin de répondre aux demandes croissantes de circulations voyageurs et marchandises en temps de guerre. Elle a été retirée du service en 1959, après avoir parcouru pendant 17 ans pas moins de 1.600.000 kilomètres. Elle pouvait atteindre la vitesse de 160 km/h.

Photo Wikipédia

   L'ensemble Locomotive+Tender mesure environ 29 mètres pour un poids total de 315 tonnes et chacune de ses huit roues motrices pèse plus de 3 tonnes.


mercredi 11 février 2015

Switcher GE 50-Ton - Toronto Railway Museum - Canada

   Ce GE 50-Ton a été fabriqué en 1950 par la Canadian Locomotive Company. Durant toute sa carrière il a manœuvré les wagons de marchandises dans la région de Toronto jusque dans les années 1990. Depuis 2007, il est au Toronto Railway Museum où il sert à déplacer le matériel roulant. Son court gabarit lui permet de manœuvrer facilement sur le pont tournant. Il a été repeint aux couleurs du Toronto, Hamilton and Buffalo Railway.



mercredi 4 février 2015

Railjet des chemins de fer autichiens ( ÖBB ) à l'échelle N - Hobbytrain

   Le Railjet est un train des Chemins de fer Autrichiens. Inauguré en 2009, il traverse l’Autriche à la vitesse maximale de 230 km/h. Cette rame réversible est composée de voitures de première et deuxième classe, d'une voiture de première classe de luxe et d'une voiture-restaurant. La locomotive est de type 1116. Ce train circule sur les parcours :
 - Munich - Salzbourg - Vienne - Budapest
 - Zurich - Salzbourg -Vienne.
 - Vienne - Graz
 - Vienne - Villach


dimanche 1 février 2015

Compiègne - Dachau, Le Train de la Mort ( 02 juillet 1944 )

   En cette semaine de commémoration des 70 ans de la libération du camp d'Auschwitz, il est important de se souvenir que le train a malheureusement joué un rôle cruel pendant la Seconde Guerre Mondiale. Début juillet 1944, un train part de Compiègne en direction de Dachau. A son arrivée trois jours plus tard, on lui donnera le nom de " Train de la Mort " en raison du nombre important de décès survenus pendant le voyage.


   Nous sommes le dimanche 2 Juillet 1944, le train n°7909 et ses 22 wagons s’apprêtent à quitter la gare de Compiègne. A l’intérieur de chaque wagon, les nazis ont entassé près d'une centaine d'hommes, soit au total 2152 personnes. A 9h15, ce convoi quitte la gare en direction de Dachau. C'est le début de l'été et un soleil écrasant fait son apparition, la chaleur à l’intérieur des wagons devient étouffante. Le train roule lentement et doit s’arrêter fréquemment. Vers 11h05, à cause d'un sabotage sur la voie, il doit s'immobiliser pendant 3 heures puis repart vers Reims où il stationnera une première fois. La chaleur suffocante, le manque d'eau et l’atmosphère asphyxiante ont malheureusement déjà causé une centaine de décès. Le train quittera la gare vers 15h10. Quelques kilomètres plus loin, la locomotive déraille suite à un second sabotage sur un aiguillage. Les wagons sont amenés une nouvelle fois en gare de Reims où ils sont garés sur une voie de garage, en attendant le relèvement de la locomotive. Pendant ce long arrêt, les morts se succèdent à l’intérieur  du convoi. Vers 20h00, le train reprend sa route vers l'Allemagne.
   Le Lundi 3 Juillet, le convoi arrive en fin de matinée à Revigny, près de Bar-le-Duc. Les Nazis font descendre les détenus et leur demandent de déplacer les cadavres, tandis que les personnes mal en point sont abbatues d'une balle dans la tête. Les survivants sont regroupés dans les wagons et le train quitte Revigny vers 15h00. Il passera la nuit dans la gare-frontière de Novéant. 
   Le lendemain matin, le train part ensuite vers Sarrebourg où la croix rouge allemande distribuera de la soupe et de l'eau. Vers 15h15, les nazis ordonnent le départ. Le Convoi rejoint Strasbourg puis s'enfonce en Allemagne vers Karlsruhe, Stuttgart, Augsbourg, Munich ...
   Le mercredi 5 juillet vers 15h00, le train arrive en gare de Dachau. Un peu plus de 500 personnes auront trouvé la mort lors de ces trois jours tragiques.