mardi 24 décembre 2013

Joyeux Noël






J'ai le plaisir de vous souhaiter 

un Joyeux Noël.





Et 10.000 connexions !


   En cette veille de Noël, le blog vient d'atteindre les 10.000 connexions. Un beau cadeau qui me motive à poursuivre l'aventure ! Je vous remercie pour votre précieuse fidélité ! 





dimanche 22 décembre 2013

Un an de Blog !


   Aujourd'hui, le Blog de Nikko fête son premier anniversaire ! Avec près de 70 articles et de nombreux lecteurs, je ne peux que vous remercier. La prochaine année sera axée un peu plus sur le modélisme avec la présentation d'un nouveau projet, sans oublier mes passionnantes recherches sur l'histoire des trains. Au plaisir de lire vos commentaires et Joyeux Anniversaire !

lundi 16 décembre 2013

La belle histoire d'un ours en peluche perdu dans un train

    Découvert à Londres par une passagère, un ours en peluche qui avait été perdu par un petit bout, a finalement été retrouvé. L'histoire est semblable à un conte de Noël. La personne qui a retrouvé le doudou s'est amusée à immortaliser la peluche dans diverses aventures, puis elle a lancé un appel sur le réseau social Twitter " Je viens de trouver ce petit bonhomme : Retrouvons son propriétaire ! ". Grâce aux photos, le petit ourson a fait rapidement sensation, et des centaines d'internautes ont retweeté les messages de la jeune femme. Cela a permis de remonter jusqu'aux parents de la petit fille qui avait perdu son doudou.

lundi 2 décembre 2013

Do you speak English ?





   Désormais prendre le train peut améliorer votre anglais ! Depuis la rentrée 2013, la SNCF propose des cours d'anglais dans les trains qui relient la région Champagne-Ardenne à Paris. Plusieurs formules sont proposées et les cours se déroulent dans des espaces dédiés. Les voyageurs concernés sont ainsi reçus en petit groupe ( jusqu'à 6 personnes ) et selon leur niveau.












mardi 26 novembre 2013

Les BB 63000, l'engin réel

   Pour compléter les derniers articles sur la digitalisation de ma BB 63000 Roco, voici quelques mots sur l'engin réel, surnommé également " deux chevaux ".

BB 63520 en livrée Vert Celtique ( Photo Academic )

   Plus grande série de machines commandées par la SNCF avec 793 exemplaires, les BB 63000 sont conçues pour remplacer les locomotives à vapeur de puissance moyenne. Mises en service à partir de 1953, les 040 DE ( devenues BB 63000 au 1er janvier 1962 ) sont étudiées pour assurer des trains de marchandises légers sur les petites lignes avec une masse par essieu ne dépassant pas les 17 tonnes, ainsi elles sont adaptées à l'armement léger des voies secondaires. D'une longueur de 14,68 m pour une masse en ordre de marche de 68 tonnes, elles poursuivent le programme de diésélisation du service marchandise entamé précédemment par l'apparition des 030 DA ( C 61000 ) et 040 DA ( A1A A1A 62000 ). 

   Les BB 63000 ont fréquenté la quasi-totalité du réseau ferré français. Elles y ont effectué un service mixte de type voyageur ou marchandise, ainsi que des manœuvres dans les gares et les triages. Leur vitesse maximale était assez limitée ( 80 km/h ), néanmoins ces locomotives étaient plus économiques que les vapeurs circulant à l’époque. Réputées faciles d'entretien, avec une conception simple et robuste, ces locomotives sont très fiables et elles ont inspiré la réalisation des 040 DG ( futures BB 66000 ). Elles ont été exportées en Espagne, au Portugal et au Luxembourg, ainsi qu'en dehors du vieux continent car on en retrouvera au Chili et à Cuba. En 1985, certaines d'entre elles seront vêtues de la belle livrée Arzens.

   De nos jours, elles sont généralement affectées aux trains de travaux de l'Infra ainsi qu'aux manœuvres de l'activité Fret. Certains modèles sont restaurés par des associations et poursuivent leur longue carrière sur des trains touristiques.

BB 63099 en livrée orange type Arzens ( Crédit photo Trainsso )



jeudi 21 novembre 2013

La Fête du Train Miniature de mi-Novembre à Noël !


   La fête du train miniature est une opération visant à développer notre passion aux yeux de tous. Pour y participer, il suffit d'exposer son réseau, qu'il soit petit ou grand, juste une heure, ou une journée, un weekend ou plus dans un lieu public tel qu'au supermarché, dans une vitrine de magasin, sur son lieu de travail, etc ... Le but étant de montrer ses trains à un public le plus large possible. Parmi eux, il y aura certainement les modélistes de demain, et nous participons ainsi au développement de notre hobby. Cette manifestation est ouverte à tous ( particuliers et clubs ). 
Plus d'infos et inscription sur http://ftm.ffmf.fr/




lundi 18 novembre 2013

Railexpo à Pontoise les 22, 23 et 24 novembre 2013

   
   Le Weekend prochain aura lieu la célèbre exposition ferroviaire Railexpo. Tout d'abord installée à Villebon, elle a posé ses valises depuis l'an dernier au Parc des expositions Saint-Martin à Pontoise. Réputée pour être une exposition tout d'abord commerciale, la place réservée au réseau est de plus en plus grande. Cette année, ce sont pas moins d'une trentaine de réseaux qui sont annoncés. Notons la présence pour le N du club du Creusot, d'Argent-sur-Sauldre, et d'Enneville de Francis Pichon ( modules T-Track )

Prix de l'entrée : 9 euros
gratuit pour les moins de 12 ans.
plus d'infos sur http://railexpo.info

samedi 16 novembre 2013

Rail Nation


                                                                       
      Un nouveau jeu débarque sur internet avec Rail Nation. Vous débutez l'aventure dans la peau d'un jeune entrepreneur qui souhaite réussir dans l'industrie du chemin de fer. Vous allez devoir faire des choix pour étoffer votre compagnie et négocier le transport de nombreuses cargaisons. Fondez votre propre compagnie de chemin de fer, dans un univers riche en détails et créez des alliances avec les autres joueurs pour donner naissance à des compagnies ferroviaires internationales. Plus d'une trentaine de locomotives à vapeur, diesels et électriques vous attendent. Chaque partie dure en moyenne 3 à 4 mois et vous invite à retracer l'évolution des chemins de fer à travers six périodes ferroviaires. www.railnation.fr



lundi 4 novembre 2013

Ma chaîne YouTube

Retrouver mes vidéos perso sur ma chaîne YouTube. Vous pourrez désormais y accéder en cliquant sur l'onglet dedié.


dimanche 27 octobre 2013

Digitalisation de la BB 63000 Roco ( la vidéo )

   Comme promis, voici la vidéo des premiers essais en ligne de ma BB 63000 Roco. Le fonctionnement est souple et silencieux. c'est un plaisir de voir cette machine évoluer en commande digitale en attendant peut-être l’élaboration d'une nouvelle version chez Piko ou pourquoi pas chez Mabar ... ?


     

vendredi 18 octobre 2013

Digitalisation de la BB 63000 Roco ( suite et fin )

   Voici la suite du travail de digitalisation de ma BB 63000 Roco. On commence tout d'abord par démonter la machine, ainsi que la platine analogique d'origine en dessoudant les 2 fils noirs provenant du châssis.


Sur la platine, je récupère les 2 lampes qui seront montées et utilisées sur la nouvelle platine ( voir l'article précédent ici ). Je démonte également le moteur pour enlever la petite languette de métal. Il faut surtout faire attention à ne pas perdre les ressorts de transmission, car sans eux la locomotive n'avancera plus.


Je continue en connectant la nouvelle platine avec le châssis, en pratiquant une soudure sur les deux fils noirs. Je n'oublie pas d'installer également les 2 ampoules. La languette avec le fil rouge est installée d'origine sur la nouvelle platine, elle servira à alimenter le plot inférieur du moteur tout en l'isolant du reste de la caisse.


Passons maintenant à l'installation du décodeur. La notice fournie conseille l’installation d'un décodeur DH10 à pattes rigides sous la platine, mais comme je n'en ai pas, j'ai tenté le montage avec un Lenz Mini Gold à fils. Celui-ci sera logé dans la cabine de la locomotive, en prenant le soin de retirer les vitrages avant et arrière pour faciliter l’aération du décodeur et ainsi éviter la surchauffe.


Le décodeur est fixé sur la platine grâce à une bandelette thermo-collante double face.


Avant de refermer la machine, j'ai pris le soin de masquer l'ampoule avec un simple bout de scotch plastifié noir. J’évite ainsi qu'elle ne vienne éclairer l’intérieur de la cabine lorsque que les feux de la locomotive s'allument.


Lors du montage, j'ai malencontreusement inversé les 2 fils servant à alimenter les ampoules. Ceci a entraîné une inversion des feux par rapport au sens de la marche. Sachez que vous pouvez remédier à cette petite erreur en paramétrant les CV 33 et 34 du décodeur. Pour ma part, il a fallu inverser les valeurs du CV 33 ( réglé initialement sur 8 ) et du CV 34 ( initialement sur 16 ).


Voilà c'est fait ! Il n'y a plus qu'à admirer sa BB 63000 avec ses incontournables petits convois marchandises. Je compte préparer une petite vidéo des premiers essais.





vendredi 11 octobre 2013

Digitalisation de la BB 63000 Roco ( première partie )

   S'il y a une machine que j'aime voir évoluer sur mon réseau, c'est bien la BB 63000 Roco. Pourtant cette machine présente quelques vilains défauts : une motorisation capricieuse ( ça chauffe assez vite ! ) et la digitalisation de l'engin est assez difficile. Sur un site d’enchères, un vendeur propose une carte de digitalisation permettant de simplifier l'installation d'un décodeur numérique.


   La platine est livrée avec une notice d'installation très claire, accompagnée de photos du montage. La languette visible sur la photo ci dessous permet d'alimenter le plot inférieur du moteur, tout en l'isolant du reste de la caisse.


Je compte réaliser le montage dans les prochains jours, et je n’hésiterai pas à vous commenter le résultat.


lundi 7 octobre 2013

Les expositions du Weekend ( 12 et 13 octobre 2013 )

   Un weekend riche en modélisme se profile, car les 12 et 13 octobre 2013, deux expositions de grande envergure se partageront l’affiche. 



   La première en Belgique, à Gand plus précisément où se déroulera l'Euromodelbouw, qui est tout simplement la plus grande exposition de modélisme en Benelux. On pourra y voir des dizaines de réseaux ferroviaires, des bateaux télécommandés, des shows d'avions etc ... Notons la présence entre autres de Mini Rail Nord Alsace pour le N français ainsi que du réseau en HO des trains miniatures de l'Omois ( publié dans le dernier HS de Loco Revue ).




   L'autre exposition en France, à Sedan où le RAMMA ( Le Rendez-vous d'Automne des Modélistes et Maquettistes en Ardenne ) fêtera ses 30 ans d'existence. L’édition précédente avait attiré plus de 9200 visiteurs, ce qui en fait l'un des salons de modélisme les plus importants. On pourra y voir des modèles et des réseaux venus de pays différents ( Allemagne, Belgique, Grande-Bretagne, Italie, Pays-Bas, Luxembourg, Suisse, etc ... ). La Fédération Française de Modélisme Ferroviaire ( FFMF ) y fêtera ses 60 ans, et Loco Revue a même organisé 2 défis pour les modélistes.







lundi 30 septembre 2013

Départ à la retraite d'un conducteur de train.

   Le départ à la retraite est toujours un moment émouvant qui peut se fêter de différentes manières. En parcourant le web, j'ai trouvé cette vidéo d'un départ à la retraite pour un conducteur de train. Et pour tout vous dire, il ne fallait pas traîner sur le quai ce jour-là. 


                        

( La vidéo n'est malheureusement pas intégrable au blog, mais en cliquant dessus, vous obtiendrez le lien pour la visionner directement sur YouTube.)



mardi 24 septembre 2013

Le Bernina Express : la traversée des Alpes

   Un petit article sur un magnifique train qui fête cette année son centenaire, puisqu'il s'agit du Bernina Express. Ce petit train rouge emprunte la plus haute voie ferroviaire des Alpes, offrant des panoramas exceptionnels sur les plus hauts sommets des Alpes orientales.



   Construite entre 1903 et 1910, cette ligne de montagne à voie métrique emprunte le réseau du Chemin de fer Rhétique. Elle relie la ville de Tirano en Italie ( 429 mètres d'altitude ) à Coire, la plus ancienne ville de Suisse, en passant par le col de la Bernina ( 2253 mètres d'altitude ). Le train y franchit allègrement 55 tunnels, 196 ponts et des rampes de près de 70 pour mille. On passe ainsi du climat méditerranéen aux sommets enneigés et autres glaciers Alpins.




   Le trajet dure environ 4 heures, et le train est équipé de voitures panoramiques pour le plus grand plaisir des voyageurs. A noter que le Bernina Express n'est pas muni de crémaillère, il franchit donc par simple adhérence des rampes impressionnantes dont celle de Brusio sous la forme d'un viaduc hélicoïdal unique au monde.



jeudi 19 septembre 2013

Magnifique photo d'un pont de chemin de fer au Japon sur National Geographic

   Cette image capturée par le photographe japonais Teruo Araya, d'un train traversant un pont de chemin de fer a été la photo du jour sur le site de National Geographic le 17 septembre 2013. La brume produite par la rivière donne vraiment l'impression d'un monde imaginaire. Cette photo a été prise dans les environs de Fukushima sur la ligne Tadami de la Japan Rail.


lien direct vers le site de National Geographic par ici

lundi 16 septembre 2013

Exposition de Modélisme Ferroviaire à Crépy-en-Valois les 28 et 29 Septembre 2013

   Après les vacances d'été, rien de tel qu'une petite exposition pour se remettre dans le monde des trains miniatures. Alors n’hésitez pas à vous rendre à celle proposée par l’association des " Trains Miniatures du Valois " les 28 et 29 septembre 2013 à la Salle des fêtes de Crépy-en-Valois. Notons la présence pour le N de Michel Etienne avec son grand réseau modulaire.

Salle de fêtes, 25 rue nationale, 
60800 Crépy-en-Valois.
Entrée : 2euros ( gratuit pour les moins de 10 ans )

Site internet de l'association :

mardi 27 août 2013

Un Train en chocolat

   Un artisan chocolatier belge a réalisé le plus grand train en chocolat au monde. La réalisation mesure 34 mètres. Elle a été exposée en gare de Bruxelles-Midi. Pour la fabriquer, il a fallu plus de  1250 kilos de chocolat et environ 700 heures de travail.














mercredi 14 août 2013

L'Autorail De Dion-Bouton type JM4 n°11 ( 2 / 2 )

   Pour compléter, mon dernier article sur l'autorail De Dion-Bouton, voici un petit montage photo/vidéo de celui-ci lors d'une visite au Musée des Tramways à vapeur et des chemins de fer secondaires à Butry/Oise.



Pour lire l'article sur le De Dion-Bouton type JM4 n°11 cliquez ici



vendredi 9 août 2013

Le jeu Train Station

   Train Station est un jeu amusant en 2D où vous pouvez construire des trains et les envoyer vers diverses destinations. Développez votre gare en accumulant or et matériaux et réalisez diverses missions. Les trains locaux vous permettent de gagner de l'or et des matériaux, tandis que les trains internationaux vous aident à réaliser des contrats avec vos partenaires. Une impressionnante collection de locomotives vous attend, allant des vapeurs " Stephenson " et " Crampton " aux dernieres rames électriques comme les TGV et même les futurs Maglev !


   Train Station est disponible sur Facebook ( pour ceux qui ont créé un compte ), et également sur le site de Pixel fédération en laissant juste une adresse email et un mot de passe.


 - Lien Pixel Fédération :

 - Lien Facebook :


lundi 5 août 2013

L'Autorail De Dion-Bouton type JM4 n°11 ( 1 / 2 )

   Lors d'un passage au Musée des Tramways à vapeur et des chemins de fer secondaires à Butry/Oise, j'ai eu l'occasion de découvrir l'autorail De Dion-Bouton n°11 type JM4. Mis en service le 24 décembre 1932, il a circulé sur le réseau à voie métrique des Chemins de fer des Côtes du Nord, où il était affecté à l'Etoile de Tréguier. Ce type d'autorail a longtemps desservi les campagnes françaises, ce qui a permis de poursuivre l'exploitation de nombreux réseaux face à la naissance de la concurrence automobile.




   Après la seconde guerre mondiale, les réseaux de chemins de fer départementaux doivent faire face à la concurrence grandissante du transport routier par camions et autocars. Le coût de fonctionnement élevé et la faible vitesse des trains à vapeur incitent les compagnies à utiliser un matériel plus économique. Celui-ci est souvent obtenu en adaptant un véhicule routier sur un châssis ferroviaire, c'est la technique qu'emploiera la firme De Dion-Bouton durant de nombreuses années.




   Cet " autobus sur rail " a été construit par les établissement De Dion-Bouton à Puteaux pour le châssis et la motorisation, et les établissements Carel et Fouché au Mans pour la carrosserie. Mesurant 8 mètres de longueur, il pèse 5,5 tonnes à vide. L’accès au compartiment voyageur se fait par une porte latérale présente sur les deux faces, et un compartiment à bagages est accessible à l'arrière, également des deux côtés, par une porte à deux vantaux. Ce type d'engin est unidirectionnel ( unique poste de conduite ), il est donc muni d'un plateau de retournement, placé sous la caisse et actionnable par vérin, ce qui lui permet de faire demi-tour sur place. Il est équipé d'un moteur à essence De Dion-Bouton à 4 cylindres de 55 chevaux. L'essieu avant, placé sous le moteur est porteur, tandis que l'essieu arrière est moteur. L'autorail peut accueillir 33 passagers ( 21 places assises et 12 places debout ).


Aménagement intérieur de l'autorail


Le poste de conduite


Le moteur à essence De Dion-Bouton, 4 cylindres, 55 ch


La commande du frein de secours


Pour visionner le montage Photo/vidéo sur le De Dion-Bouton type JM4 n°11, cliquez ici



vendredi 26 juillet 2013

Le Locotracteur n°1 du Tramway des Deux-Sèvres

   Pour réduire ses coûts face à la concurrence automobile, la Compagnie du Tramways des Deux-Sèvres envisage de remplacer dans les années 30 ces locomotives à vapeur par des engins diesel. A partir du train de roues et de l'embiellage de la locomotive à vapeur Blanc-Misseron n°16, la firme Brissonneau et Lotz construit en 1936 un locotracteur équipé d'un moteur diesel de 240ch, d'une génératrice et d'un moteur électrique. Ce locotracteur assure principalement le service des marchandises entre Parthenay et Melle, il restera l'unique exemplaire de ce type ( sur cinq prévus initialement ), servant en quelque sorte de prototype au constructeur pour d'autres locotracteurs diesel-électriques à voie métrique. A la fermeture du réseau, ce locotracteur fut racheté par les usines de Melle, puis à partir de 1975 préservé par un collectionneur. Revendu au Musée des Tramways à vapeur et des chemins de fer secondaires en 1996, il a été remis en état de marche.



Caractéristiques du Locotracteur
Longueur 7,45 m
Largeur 2,20 m
Hauteur 3,44 m
Empattement 2,20 m
Masse 22 t

Quelques mots sur le Tramway des Deux-Sèvres

   Le réseau de tramway des Deux-Sèvres était un réseau de chemins de fer secondaire à voie métrique exploité sur le département des Deux-Sèvres. Toutes ces lignes fermèrent à la fin des années 1930, exceptée la ligne Parthenay - Saint Laurs, qui ferma au début des années 1950. Les locomotives à vapeur utilisées sur le réseau étaient fournies par la firme ANF Blanc-Misseron de type 030 avec deux postes de conduite et à toiture continue.


mardi 16 juillet 2013

Le TGV 001

   Au début des année 1970, l'un des objectifs de la SNCF est d'atteindre des vitesses comprises entre 250 et 300 km/h sur un réseau de lignes à grande vitesse. Dans ce but elle commande en juillet 1969 à Alsthom un turbotrain expérimental à grande vitesse, le TGV 001.


Prototype du turbotrain TGV 001 avec son " nez " aérodynamique

   Le TGV 001 est une rame entièrement articulée, les caisses adjacentes reposant sur un bogie commun. Cette disposition lui donne une grande stabilité réduisant ainsi le roulis dans les courbes. Il est constitué de deux motrices encadrant trois remorques. Chaque motrice est équipée de deux turbines à gaz entrainant un alternateur fournissant l’énergie aux moteurs électriques qui équipent chaque essieu. Ce prototype est principalement destiné à un vaste programme de recherches portant sur la stabilité, le freinage, l'aérodynamisme et la signalisation.

Le TGV 001 dans sa livrée orange ( couleur en vogue à l’époque )

   En avril 1972, le TGV 001 débute des essais sur les voies de la plaine d'Alsace, où il roule à la vitesse de 240 km/h entre Strasbourg et Bollwiller. La rame part ensuite sur la ligne des Landes entre Bordeaux et Dax pour y effectuer des essais d'endurance où elle va parcourir plus de 200.000 kilomètres à des vitesses supérieures à 250 km/h. En aout 1972, la vitesse maximale de 307km/h est atteinte, puis 318 km/h le 8 décembre 1972, nouveau record mondial de vitesse en traction thermique !

   Après avoir parcouru plus de 450.000 km en un peu plus de 6 ans, le TGV 001 est mis à la retraite en juin 1978. Les fructueux essais effectués sur ce prototype se révéleront d'une très grande utilité pour la conception des futures rames à grande vitesse, qui seront finalement à traction électrique. Sa conception technique ( à l'exception de la motorisation ) et son esthétique avec ses formes aérodynamiques ont été reprises pour les futures rames TGV de série mises en service à partir de 1981.

Une motrice du TGV 001 conservée près de Bischheim